Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

mercredi 9 février 2011

Je peux compter sur moi je suis superstitieuse

Hier ça ne comptait pas. Aujourd’hui c’est un nouveau jour, je peux en faire ce que je veux. Je peux compter sur ce jour, je peux compter sur moi, et je peux compter sur les autres.

Il est 9h 06 et je peux compter sur lui. Je me retourne, une joue = un bisou, une bouche = un baiser, un visage = une petite tape à cinq doigts sur la joue, un corps = un remuage intensif, un allééééé à 80 décibel. Et là : « ne compte pas sur moi pour me réveiller à 9H06 je me suis couché à 06H 09, tu vois et ca me retourne les yeux à 360 degrés de me lever à c't'heur-ci ! »

1m55 de mon être s’étire dans ma couette 200cm x 220cm. J’ai 25 ans de moins que ma mère, 3 de moins que mon copain, et 48 ans de moins que mon chat en âge de chat (comptez en multipliant par 7 et vous saurez que mon chat a 70 ans et moi le reste). Il s’étire pourtant mieux que moi.

Bon aller, 1 pied devant l’autre. Le pied droit en 1er. Superstituion à 2 balles mais on ne sait jamais ! On est Vendredi 13 et je veux avoir toutes les chances de mon côté. On sait jamais si je gagne ce foutu million au Loto d’aujourd’hui.

Ah oui si je gagnais… J’irais tout de suite à Las Vegas, 1 billet aller à 10 000 euros, 1 valise et c’est tout. Là-bas j’aurais 2 maisons, 3 chiens, et 25 000 amis sur Facebook. Jackpot ! Casino tous les jours, jeu de carte, de sein, sexe et pas de scie. Non pas de scie ! Scie scie scie ça porte malheur. Et je suis superstitieuse ne l’oubliez pas.

Et merde ça a cassé mon 7ème chakra de penser à ces scies sans avoir pu compter sur moi-même.


Anaïs Ciaran


Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist