Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

mardi 5 novembre 2013

Valentin Robquin voit un souvenir à travers un page de Jules Verne

LUNE

Lune !

C’est ainsi qu’on la surnommait étant jeune. 
Ronde ?
Ah ça oui, elle l’était.
Un mal-être dès son plus jeune âge.
          Tous les soirs, aux alentours de minuit, c’est l’heure à laquelle elle se couchait
                    Se rapprochant du sol comme pour être moins visible aux yeux de tous.
           Sorte d’attraction terrestre la faisant se sentir au mieux. 
                     Un apaisement dans sa journée.
Toujours seule mais tant regardée…
Est-ce lorsque nous sommes seuls que nous sommes épiés ?
                     Je crois oui.
Et comment le vivait-elle ?
                     Mal. 
                     Très mal.
                            Une impression d’avoir des canons perpétuellement dirigés sur elle.                                        C’est en se couchant qu’elle trouvait un moyen de les éviter.
...
Si ronde mais pourtant si belle...
                      Autour d’elle fourmillaient tout un tas de lumières.
Et elle ?
           Elle n’en était pas une ?
Si, elle brillait,
                                 Mais à sa manière.

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist