Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

mardi 13 décembre 2011

Lettre de maîtrise à votre mal être

"Si vous voyez vos verrues vertes devenir vivantes et visqueuses, votre vie vient vraiment de dévaluer votre vertu, vous qui vivez vers Vienne.
Buvez votre verveine ! Vivez vieux !
Mais vous vendrez vos rêves et votre verve pour vous vouer à votre vrai vœu de vouloir vous voir valdinguer vos voluptueuse verrues vertes à travers vos vitres…
Vraiment ! Veinard que vous êtes, vous voilà volontiers vivre votre vendetta vindicative, attentive et ivre du combat qui se livre. Sur le qui-vive de la moindre dérive, vous riez de votre vilaine vengeance en voulant virer l'élégance de votre pénitence. La patience n'est pas de vos aisances certes, mais votre complaisance dans vos manigances en fer de lance, vous lance dans une romance et se termine sur la potence. Malgré mes médisances mon cœur balance, non pas par attirance mais pour la magnificence de votre violence.
Amicalement pensant, ne m'en voulez pas d'être garant de votre malchance, j'attends ma préférence à vos nuisances. Maintenant je me sens grandement gagnant de votre mécontentement.

Mon plaisir est votre peine, n'attisez pas votre haine je la ferai mienne.

Adieu, cher monsieur malheureux. "

Mathieu Laffargue

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist