Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

samedi 3 décembre 2011

Perrine Clément

Sans aucune obligation d'utilisation si vous manquez d'oreille.

Sans aucune obligation d'utilisation si vous manquez d'oreille.

Sans aucune obligation d'utilisation si vous manquez d'oreille.

Sans aucune oreille d'utilisation si vous manquez d'obligation.


C'est la fé-fé-fé-fé fée folle.

Du fond de ma b-b-b-b-b-b-b-b-b-b bouche.

La vlà au fond de goR-r-r-r-r-r-r-r-r-r (raclement) en friche.


SILENCE


C'est l'affaire de tous. Jdis ça pour ne les effaroucher.

C'est qu'-c'est qu'-k-k-k-k-k-k-k SILENCE C'est qu'ils tra-tra-tra


SILENCE


C'est qu'ils.


SILENCE


C'est qu'ils travaillent dans une firme ! Avec une certaine affirmation de soi parmi la foule qui nous traîne et nous entraîne, écrasés l'un contre l'autre.

Je dois m'arrêter là, car ils s'en foutent de la forme.

Un affront de plus en public.


SILENCE


En public, hein ! En public, hein ! Public effronté, difficile et affreux.

Ché de quoi je parle hein ! J'ai tra-tra-tra. J'ai travaillé dans une f-f-foire, y a un moment djà. J'étais le cirque, flingue à la main et des balles dans l'autre.


SILENCE


Personne immobile, ils me contournent, me détournent, se retournent.

La farouche aphone. Quel-quel-quel-quel. SILENCE. Quelquefois filiformes.


SILENCE


Eh le mulfe !

Eh le mulfe !

Jte cause.

Oui toi, là, avec tes moufles enfoncés dans les trous de tes-t-t-t-t-t-t de ton manteau.

Un instant j'affûte ma langue.


SILENCE


La foire, foutaise !

La foire de France et ses froufrous se frottant les uns aux autres. Maintes fois j'ai re-r-re-r-r-re retenu ma main pour ne pas faire de frasques. Car sinon, j'aurais tout giflé; phare, éléphant, girafe et fabrique.


Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist