Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

mardi 26 mai 2009

Marion Parpirolles

textes de Bertolt Brecht "Histoire de monsieur Keuner


Texte d'origine

Il est bon ami comme il est bon ennemi. Très grand et lourd, il est cependant aussi très rapide. Sa trompe amène à un énorme corps même les plus petites nourritures, même des noix. Ses oreilles sont mobiles: il n'entend que ce qui lui convient. Il vit aussi très vieux. Il est également sociable, et cela non seulement avec les éléphants. Il est partout aimé autant que craint. Un certain côté comique fait qu'il peut même être vénéré.

Texte retravaillé:

Elle était mauvaise amie comme elle était mauvaise ennemie. Très petite et souple, elle sera cependant aussi très laide. Ses cheveux recouvrent un énorme cou même les plus grandes étoffes sont minuscules. Ses narines sont figées : elle ne sent que les odeurs agréables. Elle meurt très jeune. Elle n'est pas réellement bavarde sauf avec les siens. Elle est partout haïe autant qu'idolâtrée. Certains côtés acariâtres font qu'elle peut même être snobée.





Texte d'origine

Ce qui est bien, ce n'est pas que les hommes soient différents, mais c'est qu'ils soient semblables. Les semblables se plaisent. Les différents s'ennuient.


Texte retravaillé:

Ce qui mauvais, c'est que les animaux ne sont pas semblables, mais c'est qu'ils soient différents. Les différents se plaisent. Les semblables s'ennuient.






Texte d'origine:

Quelqu'un racontait de Keuner jeune qu'il l'avait entendu dire, un matin, à une jeune fille qui lui plaisait beaucoup: "J'ai rêvé de vous cette nuit. Vous étiez très raisonnable".


Texte retravaillé:

Un homme lisait de Keuner vieux qu'il l'aurait vue, un soir, à une vielle femme qui le rebutait énormément: "J'ai pensé à vous ce matin, je vous trouvais peu de raisons".

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist