Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

samedi 29 novembre 2014

Corentin Postic inspiré par quelques images qui lui ont été données

Deux personnes qui discutent.

A - Pour que quelque chose se fasse, il faut que tu fasses. Que tu pousses, tu tires, tu forces, tu tournes, tu tombes, tu balances...
Et après ça se passe ! Ça s'envole, ça tombe, ça part.

B - Mais comment ça se passe ?

A - Par le cours des choses, tu as fais quelques chose pour que quelque chose se fasse.

B - La cour ?

A - Oui ! Le cours des choses, la force des choses. Tu as voulu que quelque chose se fasse, tu as fais quelques chose, tu as forcé, tu as mis en œuvre.

B - Je ne peux donc rien faire tout seul ? 

A - Bien sûr que si, mais tu auras auparavant fait quelque chose pour que... deux choses donc.

B - Comme s'il fallait tout le temps qu'on soit deux... Mais quand je pense, je suis tout seul !?

A - Huumm, tout seul ? Ou tu parles à la petite voix qui trotte dans ta tête ? Moi j'appelle encore ça être deux !

B - J'ai compris ! Tu auras fais quelques chose seul, sans interagir, mais tu auras décidé de le faire, tu l'auras voulu. Ça marche comme la force, tête veut, corps veut ! 

A - Oui voilà, autrement dit ta tête est ton plus gros muscle, donc continue à parler à ta petite voix !

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist