Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

vendredi 28 décembre 2007

Pauline Abbadie

A la table du Louisiana sirotai-je

lorgnant le défilé du délicieux cortège

sous mes yeux de terrassier en place de mirer

le doux laid face à la vitrine de l'épicier,

Madame la propriétaire, sac sorti,

pour sa mensuelle guérison à la pharmacie.

Parait-il qu'elle serait tombée de tout son sus...;

encore aurait-il fallu que je le susse!

Monsieur Pic et sa cuisse de canard du midi

"à la graisse d'oie que je la cuis", qu'il me dit.

L'air étonné pris-je pour ne pas le vexer,

tous les jours me dit-il ça devant mon perrier.

La table d'à côté déjà sort ses huîtres

rien que pour un énième blanc d'Alsace. Fichtre!

Le mollusque flasque tombe face à la gueule du chien,

il n'imagine pas sa proche nausée; le vaurien.

De pis en pis devient Madame Rizière

de sa peur du trottoir, elle y laisse son derrière

rasant les murs d'un lèche vitrine forcé

narguant la chute jusqu'à la cabane du boucher.

Douces pensées citadines d'un verre solitaire

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist