Un groupe de personnes qui se réunissent un jeudi sur deux pour écrire

vendredi 28 décembre 2007

Louise Devin

Alexandrine


Elle est partie fâchée, sans le moindre regret
Comment une fille peut plaire sans avoir l'air vulgaire
Peut être est-ce possible mais pas pour Damasine
Dès le soleil levé elle se met à jouer
De pinceaux et de plumes, la pauvre est ridicule
Fardée du bout du nez jusqu'en haut des sourcils
Elle met du rouge baiser et ses lèvres en fourmillent
Elle prend alors son peigne et attaque la tignasse
Pour faire d'un sac de nœuds la plus belle des blondasses
Reste pour s'accomplir de choisir sa parure
Et c'est sans oublier de trouver les chaussures
« Talons ou escarpins ?», se demande la belle
Oh comme la vie est dure, pourquoi tant de dilemmes
« Et mince le ciel est bleu, j'avais mis mes yeux verts »
Cria-t-elle aux Grands Dieux avec un air amer
Se pourra-t-il un jour avec une chance rare
Que son environnement la soutienne sans égard

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Perspectiviste acharné depuis 1995 /unremitting perspectivist